solganfacebook

Nouvelles
Slider

Les membres du comité de coordination de la Table de développement social Vallée-de-la-Gatineau (TDSVG) organisaient lundi, à la salle communautaire de Lac Sainte-Marie, le tout premier Rassemblement de développement social regroupant les partenaires de la TDSVG et de Vallée-de-la-Gatineau en Santé. Il s’agissait d’un premier rendez-vous depuis la fusion de ces deux organismes.


Comme l’explique Chantal Rondeau, coordonnatrice de la TDSVG, «c’est le premier grand rassemblement qui regroupe les partenaires de la Table de développement social et de Vallée-de-la-Gatineau en santé. On a fusionné cet été les deux tables de concertation dans un souci d’efficacité mais aussi d’avoir une vue d’ensemble sur les travaux visant l’amélioration de la qualité de vie des gens. On a une soixantaine de participants qui représentent tous les milieux, que ce soit l’éducation, la santé, les organismes communautaires, les municipalités, la MRC. L’ensemble des clientèles est aussi représenté, comme la jeunesse ou les aînés. L’objectif est de partager les informations, échanger, pour avoir une meilleure vue d’ensemble sur tout ce qui se fait sur le territoire. Ce rassemblement annuel sera un lieu de rencontre une fois par année entre les organisations».

Au programme de la journée : une conférence de Dominic Foisy, chercheur associé de la Chaire de recherche du Canada en Organisation communautaire et Professeur au Département de travail social de l’Université du Québec en Outaouais, sur le thème du «Développement territorial intégré : les enjeux de la mobilisation et de la concertation»
; des ateliers d’échange ; présentation de la Politique familiale et Municipalité amie des aînés par Mario Danis, chargé de projet ; présentation des travaux de la TDSVG par Chantal Rondeau, coordonnatrice ; présentation par Stéphane Rondeau, directeur général adjoint de la Commission scolaire des Hauts-Bois-de-l’Outaouais, sur l’Enquête en forme et le Plan d’actions visant l’amélioration de l’environnement sain et sécuritaire de la CSHBO ; présentation par Annie Galipeau, technicienne en loisirs à la CSHBO, de la Semaine autochtone organisée à la Cité étudiante ; «Sentier du communautaire» avec des kiosques animés
par les organismes du milieu pour présenter leurs services.
La journée s’est terminée par une activité de réseautage à l’Auberge des Deux Rives au Lac- Sainte-Marie.

Le développement social agit sur l’ensemble des éléments qui contribuent à l’amélioration du bien-être de chaque personne pour qu’elle puisse réaliser son plein potentiel et contribuer au développement de sa collectivité. Bien que le développement social vise l’ensemble des individus et des communautés, il accorde une attention particulière aux besoins des citoyens qui, à une étape ou l’autre de leur vie, sont confrontés à des difficultés particulières limitant leur participation, dans une perspective d’équité et de développement durable. La mission de la Table de développement social est de favoriser et d’animer une concertation multisectorielle regroupant les acteurs de développement visant l’amélioration de la qualité de vie des citoyens de son territoire. Son mandat est de mettre en commun les visions de développement et en dégager les facteurs de convergence ; être un lieu d’échange et favoriser l’arrimage et la cohésion des interventions multisectorielles ; soutenir l’émergence de projets sur le territoire de façon concertée ; communiquer les réalisations en matière de développement social ; recommander aux instances appropriées en matière de développement social.

Le comité organisateur de cette journée était composé de Mario Danis (animateur de la journée), chargé de projet pour la PFM/MADA à la MRC ; Joanne Lafrenière et Emily Tessier, du Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais ; Mélissa Vachon, de la Maison de la famille Vallée-de-la-Gatineau ; Madeleine Lefebvre, de Réseautact ; Maude Pétrin et Kim Riel, de Halte-Femme ; Kim-Yasmin Jean-Louis, de la Table de concertation des aînés et retraités de la Vallée-de-la-Gatineau ; Sonia Rivet et Chantal Rondeau, de la TDSVG.

NOS PARTENAIRES
Messenger